Depuis mi-mai, des mortalités groupées d’oiseaux du littoral (essentiellement goélands argentés mais également mouettes, sternes et fous de Bassan), dues au virus de l’influenza aviaire hautement pathogène, ont été constatées d’abord dans les départements côtiers des Haut-de-France, puis courant juin sur les côtes normandes et depuis juillet en Bretagne, y compris dans le Finistère.

La circulation du virus de l’influenza aviaire hautement pathogène est donc très active dans la faune sauvage et ne se limite pas à la bande côtière. Tous les oiseaux sont sensibles à l’influenza aviaire. Le passage du virus dans les élevages aurait des conséquences sanitaires et économiques catastrophiques pour toute la filière avicole bretonne.

Aussi, le préfet a décidé de renforcer les mesures de surveillance et de biosécurité sur l’ensemble du territoire du département, par arrêté préfectoral (Arrêté Préfectoral – Circulation virus influenza aviaire – 11 août 2022) déterminant une zone de contrôle temporaire (ZCT), afin de protéger les élevages de volailles domestiques.

Nous invitons les détenteurs d’oiseaux à se déclarer en mairie via ce formulaire : cerfa_15472-02_declaration_detention_oiseaux.